Nos Actualités :

Congo Terminal reçoit « Kota Perkasa » le plus gros porte conteneurs, jamais accosté en Afrique Centrale

16 Avril 2019

Congo Terminal a accueilli le plus gros porte-conteneurs jamais accosté sur les rives de l’Afrique Centrale, le « Kota Perkasa ». Une première rendue possible grâce aux investissements de Bolloré Ports dans la rénovation et la modernisation du terminal à conteneurs de Pointe-Noire.

Accostage Kota Perkasa

L’accostage de ce navire porte-conteneurs aux dimensions aussi imposantes est une première au Congo. Il confirme ainsi, les atouts uniques de Congo Terminal à pouvoir traiter les porte-conteneurs de forte capacité. Avec une longueur de 330 mètres sur 48 mètres de large, le Kota Perkasa transporte 12 000 équivalents vingt pieds (EVP). Traité sur le terminal à conteneurs de Congo Terminal, il permet de mieux mesurer l’importance du chemin parcouru par cette société qui célèbre ses dix ans cette année./>
En effet sur le terminal à conteneurs de Pointe-Noire, Bolloré Ports a consenti de nombreux investissements, à travers sa filiale Congo Terminal, qui ont déjà dépassé les 240 milliards de francs CFA. Ces investissements ont essentiellement porté sur l’acquisition de nombreux équipements d’exploitation et de manutention mais aussi sur l’agrandissement du port et de ses infrastructures, notamment l’extension du quai G de 530 à 800 mètres et la reconstruction de 720 mètres de quai supplémentaires.
Congo Terminal s’est modernisé avec l’acquisition de 6 portiques de quai (STS) et 16 portiques de parc (RTG), l’exploitation de 4 grues mobiles de quai d’une capacité de 100 tonnes chacune, 14 reach-stackers et 40 attelages de parcs (tugmasters), l’agrandissement et l’aménagement de 32 hectares de yards permettant le stockage de 22 000 EVP pleins et la disponibilité de 21 passerelles autorisant le branchement de 882 conteneurs frigorifiques.
La productivité du terminal a été quintuplée depuis le démarrage de la concession, passant ainsi de 15 à plus 70 mouvements par heure en moyenne aujourd’hui, tandis que les volumes traités ont presque triplé atteignant les 712 000 EVP en 2018.
Ces importants gains de productivité ont permis de réduire le temps moyen à quai des plus gros navires de 3 jours à moins de 24 heures, tout en supprimant les attentes sur rade de tous les porte-conteneurs. Ce projet ambitieux a nécessité la création de 850 emplois directs et pérennes et plus de 300 emplois indirects, améliorant significativement la qualité de service offerte aux clients importateurs et armateurs.Signalons que les travaux de dragages effectués par le Port Autonome de Pointe-Noire (PAPN) ont également permis l’approfondissement du chenal et du bassin portant les tirants d’eau maximum admissibles à plus de 15 mètres, facilitant ainsi l’accostage de navires de grande taille.
Bolloré Ports est le principal investisseur de la concession du terminal à conteneurs. Il vise à faire du PAPN, la porte d’entrée du bassin du Congo et la 1ère plateforme de transbordement de la sous-région.