Nos Actualités :

Le Groupe Bolloré Transport & logistics entend poursuivre ses investissements au Congo

07 Décembre 2017

Ce vœu a été exprimé mercredi 6 novembre à Pointe-Noire par les responsables du Groupe à l’occasion d’une soirée dinatoire consacrée à la présentation du bilan des huit années d’activités de Congo Terminal, filiale de Bolloré Ports, au port autonome de Pointe-Noire. Les autorités civiles et militaires de la ville océane, les partenaires, clients et divers invités ont pris part à la rencontre


S’exprimant à l’occasion de cette cérémonie, Laurent PALAYER, Directeur général de Congo Terminal a rappelé les trois principales missions confiées à sa société par l’Etat congolais depuis l’installation de sa structure en 2009. Notamment moderniser les installations et infrastructures portuaires afin de renforcer la compétitivité et l’attractivité du port de Pointe-Noire tout en facilitant et en réduisant les coûts de passage portuaires pour l’ensemble des usagers. Redynamiser et développer les corridors destinés à la desserte de l’hinterland en consacrant Pointe-Noire comme porte d’entrée de la chaîne de transports pour le grand bassin du Congo et ses cent millions d’habitants. Et enfin développer le port de Pointe-Noire comme plateforme de transbordement maritime de référence dans toute la sous-région.
« Pour parvenir à réaliser nos objectifs Congo Terminal a déjà investi plus de 200 milliards Francs CFA. Ces investissements ont essentiellement porté d’une part sur l’agrandissement du port et de ses infrastructures, et d’autre part sur l’acquisition de nombreux équipements d’exploitation et de manutention. Nous avons reçu et mis en exploitation 6 portiques de quai et 4 grues mobiles dotés des toutes dernières technologies. En 9 ans de concession, Congo Terminal c’est environ 800 emplois direct et plus de 300 emplois indirects, avec la formation continue des équipes. Neuf femmes sont devenues les toutes premières opératrices portiques de quais en Afrique Centrale. Pour la première fois de son histoire, le port autonome de Pointe-Noire accueillait le 29 aout 2011 un navire de type porte-conteneurs calant-13,5 mètres pour une capacité de 4 500 EVP. Il s’agissait du premier grand navire d’une longue série puisque des navires de capacité de plus en plus grande ont depuis continué à accoster au terminal jusqu’à celle de plus de 16 000 conteneurs aujourd’hui. Grace à l’ensemble des investissements, Congo Terminal a quasiment triplé ses productivités navires sur les porte-conteneurs qui atteignent aujourd’hui une moyenne de près de 60 mouvements par heure contre seulement 15 mouvements par heure en 2009 », a déclaré Laurent PALAYER

Ainsi, ces très importants gains en productivité se traduisent par la réduction du temps moyen à quai des plus gros navires de 3 jours à moins de 24 heures et la suppression des attentes sur rade des navires porte-conteneurs. Cette forte progression a permis à Congo Terminal de se hisser dans le peloton de tête des ports africains en termes d’efficacité, de performance et de capacité d’accueil des plus grands navires. Après avoir transformé la façade maritime et métamorphosé le paysage portuaire, il est maintenant question de transformer l’économie portuaire en contribuant positivement à l’amélioration et la diversification de l’économie en générale.
Remerciant pour sa part la confiance des autorités congolaises à l’égard du groupe Bolloré, Monsieur Philippe LABONNE, Président Directeur Général de Bolloré Ports a déclaré à la presse : « L’investissement est une vision du groupe. Nous comptons contribuer au côté des autorités de ce pays pour transformer la logistique du port de Pointe-Noire en vue d’en faire un moteur de croissance. Notre groupe a réussi la première étape. La deuxième est de participer à la diversification de l’économie nationale. Nous avons déjà construit le premier engrenage qui entrainera le reste de l’économie afin que ce port continue d’améliorer le coût de passage en facilitant les services de l’ensemble de ces usagers. Au Congo, le groupe Bolloré a réussi à bâtir une équipe de qualité, capable de déployer les outils logistiques les plus modernes au monde. Le groupe a décidé d’investir quatre portiques de quai supplémentaires ce qui portera le parc de portiques de quai de six à dix, représentant ainsi le plus grand parc de portiques de quai en Afrique centrale. Le Congo est un pays de transit, décidé d’être un hub au niveau de la sous-région. Nous comptons contribuer pleinement à la mise en œuvre de cette vision. » a-t-il signifié.

Cette soirée a aussi été une occasion pour remercier l’ensemble des partenaires et clients de Congo Terminal. Car non seulement ils ont été patients pour attendre la fin des travaux d’infrastructures mais encore et surtout tout au long de ces travaux ils ont démontré une parfaite collaboration. Un spectacle et un environnement à l’africaine ont agrémenté la cérémonie.